plan du site


Soutenez AMETIST.ORG - Aide aux enfants malades, aide aux familles

Mentions Légales
Navigation : ACCUEIL > VIE PRATIQUE


VIE PRATIQUE

DECALAGE HORAIRE


Le décalage horaire est + 10 h en hiver et + 11 h en été.

Exemple : En hiver, lorsqu'il est 7 h à Paris, il est 17 h à Mata-Utu.

 

TELEPHONE


Pour joindre le territoire : Composer le 00 681 (+ 6 chiffres).

 

ELECTRICITE


220 volts - prises françaises.

 

ENSEIGNEMENT


Compétence d'Etat, l'enseignement est placé sous l'autorité d'un vice-recteur.

Le taux de scolarisation s'élève à 40% de la population recensée.

Les enfants scolarisés vont en classe jusqu'à 14 ans dans près de 100% des cas. La scolarisation élémentaire est assurée à 90%.

L'enseignement primaire public est concédé à la Mission catholique qui accueille plus de 5.200 enfants.

L'enseignement du second degré, de statut entièrement public, présente la particularité de dispenser un enseignement de la langue wallisienne et la catéchèse pour tenir compte du particularisme local.

En 1995, 2.142 élèves étaient scolarisés dans le second degré. Il existe sur le territoire un lycée, plusieurs collèges qui dispensent un enseignement général, technologique et professionnel, ainsi que le CETAD (Centre d'Enseignement Technique Adapté au Développement).

 

SANTE


La santé est entièrement publique et prise en charge par l'Etat.

Le territoire est doté à Wallis d'un hôpital de 60 lits. A Futuna, un hôpital de 21 lits et deux dispensaires offrent chacun des lits d'hospitalisation pour les accouchements et les malades légers.

Les malades nécessitant des soins plus importants sont transférés à Wallis, en Nouvelle-Calédonie ou en Australie.

Aucune maladie tropicale n'est à signaler dans l'archipel et aucune vaccination n'est exigée pour entrer sur le territoire.

Des épidémies de dengue (transmises par les moustiques) ont été signalées mais cette maladie ne provoque pas ici les complications connues en Asie du Sud-Est.

 

SOCIAL


Il existe une caisse locale de retraite créée en 1979, mais aucun organisme de protection sociale générale : c'est la raison pour laquelle l'ensemble des prestations médicales sont assurées gratuitement au profit de toutes les catégories de la population.

De plus, l'Etat prend en charge, depuis 1981, l'aide aux personnes âgées.

 


Source Secrétariat d'Etat à l'Outre-mer
Retour au menu

Plan